Le blog d'histoire et de géographie de la 1ère ES3

"Tintin au Congo", raciste ou daté ?

22 Juin 2012 , Rédigé par hoibian Publié dans #Hist T4 - Colonisation et décolonisation

Point de vue
"Tintin au Congo", raciste ou daté ?
par Sébastien Mussi (professeur de philosophie - Montréal).
lemonde-pet.gif6 octobre 2007,


epuis quelques semaines, Hergé est cloué au pilori en raison de son album Tintin au Congo. Suite à une demande de la Britannique Commission for Racial Equality (organisme indépendant du gouvernement) qui a jugé que Tintin in the Congo contenait des "préjugés racistes abominables", la chaîne (américaine) de librairies Borders a retiré l'album des rayons enfants. En Belgique, c'est la plainte d'un étudiant congolais qui nourrit le scandale. On peut se demander, dans un premier temps, si les personnes et les groupes qui ont déposé plainte exigeront dans l'avenir que les tonnes de westerns qui présentent les Amérindiens comme des sauvages sanguinaires soient censurés ? Que dire encore de l'image que donnent des Arabes et des musulmans les divers films d'action et d'aventures hollywoodiens contemporains ?

Hergé avait l'excuse de la naïveté. Il s'est expliqué sur ses débuts en bande dessinée, sur le fait qu'il n'avait alors aucun recul par rapport à son milieu, lequel, catholique bourgeois, véhiculait bien cette représentation du Congo et des Congolais.

Cette vision était partagée par l'Occident colonial des années 1920 et 1930. Les Congolais ne s'y sont pas trompés. Selon Nancy Rose Hunt (Images and Empires), ils considèrent Tintin au Congo comme une bonne plaisanterie qui montre la bêtise confondante du regard du Blanc sur l'Afrique. Bref, ce sont les Blancs qui ont l'air ridicules. La démarche de censure qui est en cours, de ce point de vue, frôle le négationnisme et relève du moins d'un refus inquiétant que ce regard ait pu, en effet, être notre regard.

On peut se demander pourquoi il n'existe pas encore d'éditions préfacées et commentées des aventures de Tintin, comme ce serait le cas si Hergé avait été romancier ? Pourquoi Tintin au Congo n'est-il pas précédé d'une préface sérieuse qui en présenterait le contexte, sa place dans l'ensemble de l'oeuvre et en proposerait une analyse et une interprétation ? Les nombreuses et diverses études dont Tintin est l'objet depuis au moins une quarantaine d'années auraient dû rendre cette démarche pour ainsi dire naturelle.

Mais les faits sont là : les maisons d'édition et certains ayants droit semblent toujours ne pas considérer la BD comme autre chose qu'un divertissement (très) rentable. (...)



Sébastien Mussi est professeur de philosophie (Montréal).



Cliquez pour agrandir

Partager cet article

Commenter cet article